Le Surebet dans les paris sportifs

L’objectif de cet article est de vous donner un maximum d’informations sur le Surebet. Quand j’ai commencé dans les paris sportifs, j’ai entendu parler de cette stratégie mais j’ai eu beaucoup de mal à me faire mon propre avis car il y avait des bouts d’informations partout mais rien de complet. Quoiqu’il en soit aujourd’hui, j’utilise de temps en temps cette stratégie pour m’assurer quelques gains et via cet article je vous partage toutes les connaissances que j’ai pu recueillir en répondant à un maximum de questions.

Bonne lecture !

C’est quoi un Surebet ?

Le surebet, de l’anglais « sure » (« sûr ») et « bet » (« pari »), est une méthode de pari qui vise à garantir le gain en jouant sur les différences de cotes entre bookmakers. La méthode ne fonctionne que si ces différences de cotes sont suffisamment importantes. Avec cette stratégie, on gagne à 100% quel que soit le résultat d’un match !

En fait, il s’agit d’erreur(s) du bookmaker. On se retrouve en face d’une grosse value sur certaines cotes avec un Taux de Retour Joueurs (TRJ) supérieur à 100%.

Il est assez facile de trouver des surebets sur l’ensemble des marchés .fr et .com mais la difficulté est de pouvoir prendre ces surebets (sur quels bookmakers, attention aux chutes de cotes, etc…). Cela demande de l’expérience et de l’optimisation.

Exemple OM – PSG

Je vous invite à regarder la vidéo suivante d’un Surebet que j’ai pris il y a quelques temps.

Sur quels sports en trouve-t-on ?

Tous ! A ce jour j’ai pu faire des surebets sur pratiquement tous les sports. Allant du Fooball à l’Esport en passant par le Badminton, le Tennis, etc… Mais ils seront plus fréquents sur les sports proposant les meilleurs TRJ par conséquent les sports de masse (Football, Tennis, NBA, etc…).

Sur quels types de paris sportifs ?

Tous également. Que ce soit du football en 1X2 ou du tennis 12. Sur des Over/Under, des Asians Handicaps, etc…

Sur quels matchs/compétitions ?

C’est une clé. En effet, sur des marchés de niche, il peut y avoir plus facilement des erreurs de cotes. Mais les montants de mises sont limités. A l’inverse, les gros derbys, les classicos, les gros matchs de ligue des champions ou encore la coupe du monde (ou j’ai fait énormément de surebets) sont des matchs très suivis par les parieurs par conséquent le TRJ est pratiquement au 98/99% sur les gros bookmakers donc en regardant sur plusieurs boomakers pour un seul match, on en trouve facilement. C’est encore plus vrai quand vous les cherchez 30 minutes avant le début du match car il y a beaucoup de variations de cotes et les ajustements entre les bookmakers ne se font pas tous à la même rapidité. C’est donc un moment propice.

Quels bookmakers pour faire un surebet ?

Cette question est centrale. Tout d’abord il faut préciser qu’il est impossible de faire un surebet chez un même bookmaker. En effet,  il ne va pas faire de cadeaux aux joueurs.  De plus, si vous avez sur un match de Tennis, une cote à 2 pour la victoire du joueur n°1 et une cote à 1,90 pour la victoire du joueur n°2 sur un même bookmaker. Si vous prenez la cote à 2 du joueur 1 et que 24 heures plus tard cette cote est tombé à 1,85 et que l’autre est montée à 2,05, vous ne pouvez pas prendre la cote à 2,05 (risque d’annulation). Les bookmakers interdisent souvent cela dans leur règlement.

Il faut donc utiliser plusieurs bookmakers et donc créer différents comptes. Si vous jouez aux paris sportifs, ce n’est pas un problème. En effet, il est indispensable d’avoir des comptes chez plusieurs bookmakers car en fonction des matchs les meilleures cotes ne seront pas toujours chez le même que ce soit pour les surebets ou d’autres stratégies. Il faut donc avoir une répartition de sa bankroll en fonction des différents bookmakers.

L’avantage c’est que le marché des paris sportifs est en plein boom. Il y a une centaine de bookmakers sur l’ensemble des marchés. Même si on ne peut pas tous les utiliser, on peut ouvrir des comptes sur plusieurs dizaines.

Quel ROI attendre ?

Sur un surebet, vous trouverez généralement des TRJ entre 100 et 105%. Il m’est arrivé très rarement de trouver des surebets à 110% mais ce ne sera pas le cas standard. Je vous déconseille de faire des surebets à moins de 101%. Cela ne vaut pas le coup, il est préférable de miser que les surebets supérieur à 101% de TRJ.

En terme de ROI, vous pouvez donc avoir un ROI d’environ 2-3% en moyenne. C’est peu mais avec le turn over ou ROC (multiplication des bets sur une année), il est possible de faire quelques gains.

Type de surebet

Il y a deux types de surebet.

Le premier c’est quand l’on pose tous ces bets en même moment. On est donc en situation de surebet à l’instant t.

Le second, c’est quand le surebet se fait en deux temps ou plus. Vous prenez une cote et vous en prenez une seconde plus tard. Deux exemples :

  • Vous prenez une première cote avant un match (victoire joueur 1 au tennis). Lors du match, le joueur 1 gagne le premier set. La cote du joueur 2 devient importante et vous la prenez. Quel que soit le résultat du match, vous serez gagnant. Cela ne fonctionne que si le match va dans un sens.
  • Soit quand vous suivez un tipster. Vous prenez un de ses bets et vu qu’il s’agit d’un marché de niche, vous savez que la cote va baisser de manière importante. Vous attendez un peu et vous pouvez prendre l’autre résultat et gagner dans 100% des cas.

Mouvements de capitaux/bankroll entre bookmakers

En jouant sur plusieurs bookmakers et en misant sur des surebets, vous serez amenés à transférer de l’argent entre les bookmakers. Si vous misez des surebets à 100 euros, je vous recommande d’avoir 150 euros pas bookmakers. Comme cela si vous jouez un 1X2, la plus forte mise sera aux alentours de 50 euros. Vos surebets ne seront pas toujours gagnant sur le même bookmaker donc vous pouvez en passer plusieurs sans faire de mouvements de capitaux.

Par contre à un moment, cela sera nécessaire. Il y a deux cas de figures :

  • sur le .fr, il n’y a pas de frais. Donc si vous arrivez à 300euros sur un bookmaker, vous pouvez retirer 150 euros (pour garder 150 euros par bookmaker, voir plus haut) sur votre compte bancaire et les reverser sur un autre site. Le retrait/dépôt dure généralement 2-3 jours ouvrés.
  • sur le .com, la plupart des bookmakers qui ne bloquent pas, sont accessibles via le broker AsianConnect. Il y a des frais au départ en passant par le porte-monnaie électronique (Neteller, Skrill) mais une fois sur le broker, vous pouvez ventiler l’argent entre les différents bookmakers avec 0 frais. Donc les frais restent très limités. Enfin les frais du porte-monnaie électronique existent même sur une stratégie basique de paris sportifs. Rien à voir avec le surebet.

Calcul Surebet et répartition des mises

Reportez-vous à la calculatrice de surebet/TRJ du site abcparissportifs.com pour savoir quelles mises posées.

La formule mathématique pour calculer si on est en présence ou non d’un surebet est :

  • Pour un 12

(  1 / ( (1/Meilleure cote pour la victoire de l’équipe 1) +  (1/Meilleure cote pour la victoire de l’équipe 2)  )   *  100 )     >    100

  • Pour un 1X2

(  1 / ( (1/Meilleure cote pour la victoire de l’équipe 1) + (1/Meilleure cote pour le nul) +  (1/Meilleure cote pour la victoire de l’équipe 2)  )   *  100 )     >    100

En réalité, je calcule le TRJ. Si c’est supérieur à 100% nous sommes en situation de surebet.

(J’aime calculer le TRJ qui est pour moi un élément clé dans le monde des paris sportifs. Voir ma vidéo sur l’ARJEL. Mais il est possible d’utiliser une formule un peu plus simple en faisant 1 / cote pour chaque cote et en les additionnant. Si la somme est inférieure à 1, vous êtes en présence d’un surebet).

La formule mathématique pour calculer les mises est :

Mise = Montant Total / (Somme inverse des cotes x Cote)

Annulation cotes

Cela peut arriver à priori … Les bookmakers ont le droit de le faire, cela fait parti de leurs conditions générales de vente. C’est par exemple quand une cote est vraiment aberrante montrant non pas une erreur mais une énormeeeee erreur du bookmaker. Dans ce cas, il vaut mieux s’abstenir si vous êtes devant un surebet à 115% ou plus. Néanmoins, je n’ai jamais rencontré d’annulation sur mes paris après plusieurs centaines de surebet … A noter que je n’ai jamais dépassé les 100 euros par surebet. Il est possible que les bookmakers posent des limites et donc annulent des paris pour des surebets plus importants.
Si cela arrive, il faut pouvoir arbitrer pour être sûr de perdre un minimum. C’est à dire miser le pari annulé même à une cote un peu plus faible et même si cela vous fait perdre quelques euros que vous rattraperez après.

Néanmoins avant de faire des surebets à 500 euros ou 1000 euros, validez la stratégie avec de plus petites mises. Dans les paris sportifs, il faut prendre son temps et maîtriser les stratégies.

Pour les sports en solo, il faut faire attention aux abandons. En effet, les bookmakers peuvent gérer de manière différente les abandons ce qui peut « casser » votre surebet. Attention par conséquent. Personnellement, je réalise plutôt des surebets sur les sports collectifs donc je ne me préoccupe pas de ce point.

Optimisation du surebet et chute de cotes

Généralement poser un surebet doit se faire en moins de 30 secondes. Vous devez avant vous connecter aux différents bookmakers, vérifier que les cotes sont toujours bonnes. Puis cliquer sur chaque cote et saisir la mise sans valider.

Généralement une des cotes est totalement value (bien plus importante que celles que proposent les autres bookmakers). C’est celle-ci qu’il faut miser en premier car c’est elle qui risque de baisser rapidement. Puis vous posez les suivantes dans la foulée.

Personnellement, je n’ai jamais eu de baisses de cote lors de la validation de mes mises avec cette stratégie. Bien entendu, il faut aller vite et miser dans le bon ordre. Tout ce qui peut vous permettre de vous logguer automatiquement aux bookmakers ou autres optimisations est important pour ne pas rater les surebets trouvés. Les grosses cotes ne restent jamais longtemps, les bookmakers ont des algorithmes qui tournent en boucle.

Est-ce une stratégie chronophage ?

Pas plus qu’une autre comme par exemple faire ses propres pronostics.

Quels sites pour trouver des surebets ?

Il y a plein de sites utilisables. Après il faut faire le tri en fonction des bookmakers utilisables également (c’est à dire ce qui ne limitent pas).

Attention également aux délais de mise à jour des cotes sur ces sites. Sur Comparateur-de-cotes.fr, on est aux alentours des 15 minutes ce qui est long. Sur OddsPortals, c’est moins d’une minute. Vous pouvez trouver également des applications payantes qui vous envoient des notifications pour les surebets. A ce jour, je n’ai pas encore tester donc je ne peux pas en dire plus.

Conclusion

Le stratégie du surebet ne sera jamais la solution miracle pour gagner énormément dans les paris sportifs. Néanmoins, il est tout de même possible de passer quelques surebets chaque mois et de gagner un peu d’argent. Comme toutes les stratégies dans les paris sportifs, il faut passer un peu de temps pour trouver les bons sites, les surebets et surtout optimiser le temps pour jongler entre les sites et poser ses bets rapidement. C’est la clé.

N’hésitez pas à poster dans les commentaires si vous avez des remarques sur la technique du surebet ou des informations/astuces non évoquées dans cet article. Merci !

A bientôt les parieurs intelligents.